Hier c'était Noël, demain c'est Pâques par Catherine Menoud

La lumière est mise sous les projecteurs de la foi.
  Hier la nuit semblait sans fin et voilà qu’un petit vient, d’un éclat de vie, éclairer l’obscurité.
… le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière …
 Cette nuit de Noël, et ce jour de Noël, nos églises et chapelles ont été témoins de la beauté et de la diversité culturelle, intergénérationnelle, d’un peuple, venu nombreux, pour célébrer et se réjouir de la naissance de Jésus.
Ce soir-là nous avons donné la parole aux personnages de la crèche :
Marie exprimant sa déception et son regret d’être le plus souvent mise à genou et de ne pouvoir prendre son petit dans les bras. Toutefois, le sourire aux lèvres, elle se réjouit de tous ces regards tournés vers lui.
Joseph poursuit en mettant l’accent sur sa présence discrète, cependant bien là, debout, toujours prêt à intervenir, toujours prêt à prendre la route.
L’enfant, lui, emmailloté jusqu’au cou, compte sur nous pour rendre témoignage à la lumière.
Et puis tous les autres … les bergers, les moutons… ont pris place dans cette crèche préparée avec soin par des membres de nos communautés.
La douce nuit a été envahie par une troupe d’anges céleste pour chanter la gloire de Dieu.
Elle a été jouée par les nombreux musiciens et musiciennes de tous les âges du plus petit : Romain 8 ans au violoncelle, à l’aînée, Agnès au grand orgue. Entre les deux une belle fidélité des uns et des autres faisant vibrer nos liturgies tout au long de l’année pastorale.
… le peuple continue sa marche…avec le jour de demain parce qu’il sera sans fin grâce à la Résurrection … du petit devenu grand…
Il en ressortira une espérance, de toujours à toujours, à découvrir et à redécouvrir sans cesse.
La ténèbre n’est point ténèbre devant toi, la nuit comme le jour est lumière. Psaume 139,12