Edito



Dimanche de Pâques année C – 21 avril 2019    Luc 24, 1-12 et Jean 20, 1-9


LES AROMATES ET LE LINGE



Elles sont venues avec les objets de la mort. De grand matin, c’est-à-dire au commencement, le chemin des femmes semble pourtant n’avoir pas d’autre issue que celle de la mort puisqu’elles ont tout l’équipement pour rendre hommage à un corps sans vie. Et voilà que le sans vie n’est pas là. A sa place, un linge… et si c’était le linge de Jésus au lavement des pieds ?

En soi cet objet du quotidien ne signifie rien d’autre que son utilité à essuyer et à couvrir. Mais voilà qu’il est devenu pour ces femmes et pour nous aujourd’hui, le symbole de la vie nouvelle. Ce qui était sans issue ouvre une perspective inattendue !

Inattendue… vraiment ? Il a fallu deux hommes en lumière pour ressusciter leur mémoire. Les objets à voir n’ont pas suffi, une parole à entendre a redonné sens à leur attente d’une manière très subtile. Plutôt que de leur asséner une vérité invraisemblable les deux personnages ont posé une question : pourquoi ? Ainsi ils suscitent en ces femmes la curiosité : leur exprimant qu’elles sont capables de réponse.

Et pour les guider il leur rappelle les promesses de leur maître qui elles-mêmes reprennent les promesses du Dieu de l’Alliance : aucun chemin, aussi aride et tortueux soit-il n’empêchera Dieu de rejoindre notre humanité. Rien, ni la haine, ni la violence n’empêchera l’amour de Dieu. Sa fidélité vaincra toutes nos résistances, jusqu’à la mort.

Plus tard, dans le même évangile, ce seront les disciples qui, à Emmaüs, reconnaitront Jésus ressuscité à ses gestes et à ses paroles. La parole de la promesse est nécessaire pour voir dans les gestes de nos vies la présence du Christ Vivant. La mémoire des témoins de la Résurrection est suscitée à nouveau pour que naisse leur foi.

Alors le linge du tombeau peut devenir le signe que les gestes du Christ-serviteur peuvent naître à nouveau en nous et en notre monde. De grand matin : nouveau commencement pour le service des sœurs et des frères !


                                 Philippe Matthey