Edito


11e dimanche ordinaire- Marc 4, 26-34 - 17 juin 2018
 
 
SI PETIT ET DÉJÀ SI GRAND !
 
 
Il nous est à tous arrivé de nous émerveiller devant un enfant nouveau-né. Tout neuf, tout fragile, petit et admirable ! Comme si les adultes que nous sommes retrouvaient un peu de leur innocence et de leur beauté toute simple. Notre émerveillement se fait espérance lorsqu’on se prend à rêver à ce qu’il va devenir. Dans cette petitesse il y a déjà la promesse d’une vie pleine et accomplie. Quels en seront les fruits ? On ne le sait pas mais, mieux, on l’espère.
 
Cette expérience est celle des témoins de la crèche. Dès la naissance, Jésus accompli ce qui a déjà été vrai dans la première alliance : Dieu n’est pas là où on l’attend. Il choisit la petitesse pour lui donner la chance de grandir et de porter son fruit. Cette expérience est celle de notre communauté, témoin de l’itinéraire de ces jeunes qui veulent grandir dans leur liberté d’enfant de Dieu. Il y a en eux, comme en germe, tout ce que Dieu a déposé avec l’amour de leurs parents pour qu’ils découvrent la grandeur de leur cœur.
 
Toute notre histoire avec Dieu est construite sur cet apparent paradoxe que ce qui est le plus petit est le plus grand. La parabole de ce jour nous l’exprime avec bon sens. La graine de moutarde si petite est le signe de cette capacité à grandir et à s’épanouir, non pas seul, mais habité par l’énergie de Dieu. La Confirmation en est le sacrement, signe concret, fait de geste et de parole, de l’Esprit-Saint qui anime notre vie, comme l’air et le temps animent la vie de la nature.
 
Osons nous émerveiller devant la petitesse de nos vies. Quel qu’en soit l’âge, elles sont riches de promesses pour grandir encore, pour s’épanouir et nous épanouir. Merci à vous les douze Confirmands de ce jour : vous êtes là, comme les apôtres, pour nous le rappeler. En renouvelant votre foi en Dieu vous acceptez qu’il vous fasse confiance en vous donnant son monde à faire grandir !
                                                                    


  Philippe Matthey