Edito

3e Dimanche de Pâques – 15 avril 2018 – Lc 24, 35-48
 
…que s’illumine ton visage ! 


En hâte ils s’en vont rejoindre leurs compagnons à nouveau réunis à Jérusalem, les deux disciples d’Emmaüs. Par leur élan de vie et d’espoir retrouvé nous entraînent sur un chemin qui suscite notre curiosité.
Encore essoufflés, ils racontent aux onze Apôtres ce qui s’est passé sur leur route. Le seul fait précis qu’ils relatent c’est le signe de la fraction du pain par lequel le Seigneur s’est fait reconnaître à eux.
A peine ont-ils fini leur phrase que le voilà présent au milieu d’eux avec ces paroles qui résonnent comme une timbale: la paix soit avec vous ! Avec ce signe de la paix Il vient partager sa condition de Ressuscité avec nous.
 
Mais qui est-il donc ce Seigneur qui provoque la crainte et l’étonnement à ceux qui croyaient l’avoir reconnu ?
Eh oui, pourquoi êtes-vous bouleversés ? Pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ?
Mais le cœur des disciples est à ce point envahi par des émotions confuses qu’ils n’arrivent plus à réfléchir clairement avec leur tête. Leurs corps en sont tout ébranlés ; la joie jaillissante a de la peine à se frayer un chemin de vérité et d’authenticité.
Touchés dans leur profondeur ils restent même muets face au Ressuscité, acteur principal de ce récit : Il se manifeste dans toute sa réalité avec des paroles et des gestes ; Il se fait porte-parole des Ecritures pour lever leur doute persistant : Il ouvre les yeux et l’intelligence des disciples à la compréhension des Ecritures. A vous d’en être les témoins ! Les exhorte t-Il !
 
De témoins en témoins, de croyants en croyants la Parole, faite chair en notre humanité, a traversé le temps rompu d’obstacles et de doutes. Tout autant hésitants que les disciples, le Ressuscité nous appelle au témoignage en nous assurant du signe de la paix et celui de la joie.
Et sur notre visage, sans aucun doute, s’illuminera celui du Seigneur.
 
Catherine Menoud