Edito



 



29e dimanche ordinaire année B –         21 octobre 2018




PRENDRE LE LARGE 



Comme chaque année, nous sommes appelés à célébrer le Dimanche de la Mission universelle et c’est le thème :  prenons le large, partageons l’espérance qui a été retenu. Rappelons que le mois de la Mission universelle est l’occasion de fêter l’unité des Eglises locales par la prière, l’échange et le partage.

Prendre le large quand nous partons en vacances ou quand nous décidons de fuir une situation. Dans la Bible, Dieu met ces paroles dans la bouche de Jésus qui, après avoir enseigné les foules, monta dans la barque de Simon et lui dit : « Avance au large et jetez vos filets pour la pêche ». La pêche est ici au centre d’un discours indéniable, car il faut se nourrir. En effet, il y a dans ce mot toute la dimension d’aller, de chercher, de trouver. Autant de mots qui se rattachent au concept de l’espérance. C’est toujours avec un sentiment d’espoir que l’on va se mettre en route pour rechercher et découvrir ce que l’on attend. Il y a donc, dans toute démarche de ce type, une aspiration vers quelque chose ou vers quelqu’un. Un besoin que l’on pourrait qualifier de naturel, c’est-à-dire une nourriture.

Il y a la nourriture du corps, mais aussi celle de l’esprit et celle de l’âme. Celle du corps est réalisable dans le partage, celle de l’esprit dans l’échange et celle de l’âme dans la prière. Voilà tout ce que propose le slogan du Mois de la Mission universelle cette année : avancer au large pour aller quêter les besoins fondamentaux que tout homme dans ce monde est en droit d’attendre et de recevoir.

Nous aurons donc une pensée particulière en cette année pour l’Eglise-hôte qui est celle d’Amazonie péruvienne. Elle sert à la fois de décor pour que nous puissions maîtriser une réalité humaine à soutenir, et de mesure pour que nous sachions œuvrer au partage entre Eglises, à la demande de l’Eglise universelle. Missio nous appelle donc au partage, à l’échange et à la prière. Trois dimensions qui font l’Eglise dans un esprit de solidarité, de soutien et d’humanité, dans l’espérance et la joie du partage.
                                                                 



 Albert Baumgartner